Société des coachs gestaltistes
Humanime - cabinet conseil en climat d'entreprise
Annie Simond - consultante, coach, formatrice
www.risques-psychosociaux-travail.fr  Le blog d'Humanime
Contexte  /  Nous  /  Vous  /  Nos offres  /  Contacts  /  Une question ? 01.75.43.42.11
Nos thèmes d'intervention :

Diagnostic et Conseil

Accompagnement du collectif

Coaching
individuel

Offres de formations

Guerre économique oblige, nos entreprises doivent "être formatées" aujourd'hui pour la compétitivité, la performance et tenir face à la concurrence.
Nombre de dirigeants sont choisis pour produire du résultat, ils sont là pour assurer la pérennité de l'entreprise. Cet enjeu stratégique et personnel aussi, il en va de leur maintien dans leur poste, peut les amener à négliger la manière d'aboutir...
L'humain devient alors un moyen et un coût et non plus une richesse...Or la vision long terme de la compétitivité a démontré que les entreprises qui réussissaient étaient celles qui avaient su être attentives à la concertation, l'adhésion et le bien-être de leurs collaborateurs.

Et le constat général est bien là...

La planète chauffe, l'entreprise aussi...

Alerte : la température monte sur terre comme sur le lieu de travail.

Une zone de turbulences, un monde instable, où tout peut devenir source de conflits. La moindre étincelle peut déclencher un incendie généralisé.

Du stress au malaise, du malaise au conflit, du conflit au blocage

Peu d'entreprises s'en aperçoivent vraiment. Les signes avant coureurs ne sont pas toujours faciles à percevoir : un manque de collaboration entre les équipes, la formation de clans, des non-dits puis des rumeurs, une attitude polie mais passive, une motivation moins grande...

Quand survient le blocage de la production, quand le conflit latent durcit puis s'installe, quand le drame personnel survient, il est déjà trop tard. Il faudra tout reconstruire.

Tensions au travail

Ce qui nous stresse le plus, ce qui nourrit les conflits :

Les familles de tension et les facteurs les plus impliquants
Des chiffres qui font mal

57% des cadres supérieurs, 41 % de l'ensemble des salariés : le stress touche la majorité des salariés.
31% des situations de stress et de conflit concernent en particulier les secteurs des services, de le finance et de la communication.
C'est la vie professionnelle qui génère ce stress, à 60 %, 10 fois plus que la vie personnelle.

Le stress professionnel est dû dans l'ordre à :
l'organisation, ou plutôt la désorganisation du travail : 40% et même 48% pour les entreprises de plus de
150 employés. Surcharge de travail, interruptions du travail et " multitasking ", manque de temps pour souffler;
La non satisfaction des attentes personnelles : 38%. Concrètement : un salaire qui ne convient pas : 43%, ne
pas être reconnu pour son travail : 25%;
Le manque de soutien de la hiérarchie et des collègues : 31%.

Tous ces chiffres montrent une généralisation de ce qui est appelé souffrance au travail. Un problème qui pourrait pourtant être rapidement atténué ou résolu par une approche plus respectueuse de l'humain.

Il est vital de retrouver le plaisir, l'optimisme et l'envie, là où nous passons l'essentiel de nos vies